© All rights reserved

Falafel

2011

 

Falafel, 2011

 

Jérusalem

Projection de trois vidéos (en boucle)

3 x 1’17’’

 

Dans cette performance, l’artiste (au centre) reproduit les mêmes gestes que les cuisiniers palestinien (à gauche) et israélien (à droite) qui confectionne des fallafels.

 

Les fallafels sont une spécialité culinaire très répandue au Proche-Orient constituée de boulettes de pois chiches frites dans l'huile.

 

L’artiste fabrique des fallafels avec de la terre de Jérusalem au mont des oliviers, haut lieu des monothéismes. 

 

Dans le combat entre Eros (pulsion de vie) symbolisé par la nourriture et Thanatos (pulsion de mort) comme en témoigne la répétition du geste près du plus grand cimetière juif du monde, l’artiste critique la situation proche-orientale et par son œuvre soutien ouvertement Eros au détriment de Thanatos.

Falafel, 2011

 

Jerusalem

Screening of three videos (over and over)

3 x 1’17’’

 

In this performance, the artist (centre) reproduces the same gestures as the Palestinian cook (left) and Israeli cook (right) who make falafel.

 

Falafels are a widespread culinary specialty in the Middle East consisting of chickpea patties fried in oil.

 

The artist makes falafel with earth from Jerusalem at the Mount of Olives, the Mecca of monotheisms.

 

In the struggle between Eros (life instinct) symbolized by food and Thanatos (death instinct) as evidenced by the repeated gestures next to the largest Jewish cemetery in the world, the artist criticizes the situation in the Middle East and through his work openly supports Eros at the expense of Thanatos.