© All rights reserved

The artistic and social work of the young French-Israeli artist Elodie Abergel has been for many years highly relevant to the contextual art movement.

 

Through her artistic works and actions (Territories to Share - Territoires de Partage*), she has developed an art of the present moment, offering a humanistic, poetic and critical outlook on the political situation in the Middle East, the place of women in society, the migratory crisis, the excesses of consumerism, etc. ...

 

She defines herself as a committed artist, an "artivist" who "uses territory as an open-air workshop and social immersion as a source of inspiration. From Jerusalem to Paris via New York, she also collects material, particularly photographs, to compose  digital works of art "by hand".

 

The issues of territory and identity are central to her work. In this process, she uses and puts her own twist on materials or objects from her environment, as well as different artistic media (photographs, installations, videos, performances ...) according to the message she aims to convey. 

 

 

A concept born in 2005, consisting of an art installation where individuals from different religious and cultural associations can interact. Traces of these exchanges are re-transcribed into new forms, creating a new territory, giving rise to the final project. The “Shared Territories” (“Territoires de Partages, T.D.P.”) are what Nicolas Bourriaud calls “relational aesthetics”.

 

 

 

 

 

 

 

 

Artist statement / Déclaration d’intention

 

 

Le travail artistique, tout autant que l’engagement associatif de la jeune artiste franco-israélienne Elodie Abergel, s’inscrit depuis plusieurs années dans le mouvement de l’art contextuel.

 

A travers ses œuvres et ses actions artistiques (Territoires de Partage*), elle développe un art de l’actuel, offrant un regard humaniste, poétique et critique sur la situation politique proche-orientale, la place des femmes, la crise migratoire, les dérives de la société de consommation, les addictions...

 

Elle se définit comme une artiste engagée, une «artiviste» qui «utilise le territoire comme un atelier à ciel ouvert et l’immersion au cœur de la société comme source d’inspiration. De Jérusalem à Paris en passant par New-York, elle récolte également de la matière notamment photographique afin de composer « par touche » des œuvres numériques.

 

La place centrale qu’occupe les questions du territoire et de l'identité sont au cœur de son travail. Pour se faire, elle utilise des matériaux ou objets de son environnement qu’elle détourne, ainsi que différents médiums (photographies, installations, vidéos, performances…) en fonction de ce qu’elle désire exprimer.

 

Territoires de partage (T.D.P) : principe de création né en 2005 qui consiste à mettre en place une installation artistique avec laquelle des personnes de différentes appartenances religieuses et culturelles interagissent. Les traces de ces échanges sont retranscrites plastiquement et engendrent de nouvelles formes, un nouveau territoire, ce qui donne naissance à l’œuvre finale. Les T.D.P. s’inscrivent dans ce que Nicolas Bourriaud nomme « l’esthétique relationnelle ».

Co-Construction with Deborah Abergel*

 

 

Thanks to their artistic collaboration over the past few years, the Abergel sisters have developed an interactive project between Paris and Jerusalem, finally taking shape through the “State Border/Borderline” exhibition of 2012.

 

 

Born out of Elodie’s initial artistic vision for the project, the two sisters, Deborah and Elodie have developed a common approach and a concept for artistic presentations. Elodie works in the field in Jerusalem, setting up the different art installations, and does not hesitate to take part in her own artistic films and projects. From conception to presentation, the two sisters create humanistic and engaging works of art.

 

 

*President of the Zellige Paris-Jerusalem association and clinical psychologist practicing in the region of Paris.

 

Co-construction avec Deborah Abergel*

 

 

D’une collaboration à la co-construction artistique, les sœurs Abergel ont développé un travail interactif entre Paris et Jérusalem. La démarche complémentaire qu’elles ont initiée depuis plusieurs années prend forme en 2012 à travers l’exposition « Etat-limite/Limite d’état ».

 

L’œuvre née des échanges entre elles : à partir d’une « idée visuelle » qu’ Elodie initie, Déborah et Elodie développent une réflexion commune, imaginent des dispositifs et Elodie réalise les œuvres sur le terrain à Jérusalem, n’hésitant pas à se mettre en scène dans des performances et des vidéos. De la conception à la présentation, elles co-construisent ensemble une œuvre empreinte d’humanisme, un art engagé.

 

 

* Présidente de l’association Zellige Paris-Jérusalem et psychologue clinicienne de formation qui exerce sa profession en région parisienne

 

 

 

Special Thanks go to the following for their help and support 

 

For  their support and assistance since many years   :

 

- Amro Shwiki 

- Déborah Abergel

 

For  their assistance in Israel / Palestinian Territories :

 

- Brianne  Caudron

- Amal Abass

- Claire Safar

- Solène Hoareau 

- Hanna Strobel

- Pauline Racato

- Adrien Bonville

- Ségolène Ozgul

- Baha Attia

- Henri Cohen-Solal

- Nathanael Dicker

- Members of  Beit-Esther and Beit-Ham Association 

- Association EJE 

 

For their assistance in France :

 

- Paule Neyroud

- Members of  Carrefour des Mondes et des cultures 

- Marc Lebret 

- Michel Haim 

- Marielle Zographos

- Members of Zellige Paris-Jerusalem Association 

-  Departement " Carrières Sociale" from Paris 13 University 

- Daniel Verba

 

For translations  : 

 

- Michael Richardson

- Peter Richardson 

- Sabrina Malko

- Brigitte Malko

 

 

 

 

-